Tuesday, 07 December, 2021

Reconversion professionnelle : il n’est jamais trop tard !


Près d’un Français actif sur 2 ont songé ou se sont engagés dans une reconversion professionnelle, alors pourquoi pas vous ? 

Plus de 4 cadres sur 10 ne se sentent pas épanouis dans leur emploi actuel et ont l’impression de ne pas avancer professionnellement, ils ressentent le besoin de changer de cap et de trouver de nouveaux challenges.

Passé un certain âge, il est tout à fait normal d’avoir quelques réserves et appréhensions surtout à l’idée de complètement changer votre situation. Mais, rien n’est impossible, d’après Cadremploi, les 46-55 ans « représentent 37 % des cadres actuellement en cours de reconversion contre seulement 19 % chez les 26-35 ans. » Vos seules limites sont celles que vous vous fixez.

C’est une grande décision qui nécessite de l’organisation. Nouveau domaine d’expertise, formation à distance , financement, une reconversion professionnelle, ça se prépare !

Changer de métier, comment faire ?

Faites le point

Avant toute chose, pour envisager un changement de carrière vous devez savoir vers où vous vous dirigez et cela passe notamment par un bilan : 

  • Pourquoi ressentez-vous le besoin de changer de métier ?
  • Vers quelle branche vous dirigez-vous ?
  • Quel est votre bagage professionnel ?

Avec ces informations, il vous sera beaucoup plus facile de chercher des pistes concernant votre reconversion professionnelle.

Bilan de compétences

Un bilan de compétences est un autobilan que vous réalisez guidé par un expert. Ensemble, vous pourrez déterminer : 

  • Vos compétences professionnelles ;
  • Vos softskills et hardskills ;
  • Vos savoir-faire, savoir-être et savoirs ;
  • Vos zones d’effort et vos zones de confort.

Le bilan de compétences a pour but de vous permettre de faire le point sur votre carrière afin de vous aider dans l’élaboration de votre nouveau projet professionnel. Vous pouvez trouver différents moyens de le financer grâce à votre CPF, Pôle Emploi ou le PDC (Plan de Développement des Compétences).

Grâce à un bilan de compétences, vous connaîtrez vos forces, les parties que vous pouvez approfondir et vos possibles lacunes. Le bilan de compétences peut s’accompagner d’un test d’orientation dans le cas où vous n’auriez pas d’idée précise du secteur vers lequel vous souhaitez vous orienter.

Vous aurez une meilleure idée des points sur lesquels vous pouvez vous former pour votre nouvel emploi et surtout une idée de la rémunération à laquelle vous pouvez prétendre.

Les formations

Une reconversion professionnelle implique généralement un changement de secteur et donc de se former à votre futur nouveau métier.

L’école française propose des formations professionnalisantes (fleuriste, prothésistes ongulaires, décoration d’intérieur, etc.) et complémentaires comme des cours de langues ou les certifications informatiques.

Devoir repasser par cette étape pourrait faire peur, spécialement si vous avez quitté les bancs de l’école depuis quelques années. Il est tout à fait normal d’avoir des appréhensions à l’idée d’étudier à nouveau, cependant la formation est une étape nécessaire pour mener à bien votre projet professionnel.

Il y existe plusieurs types de formations en ligne ou en présentiel, de durée variable qui vous aideront à acquérir les savoirs et compétences nécessaires.

Le financement 

Qui dit formation, dit obligatoirement financement. Prenez le temps de vérifier les différentes possibilités qui existent comme 

  • Le CPF (Compte Personnel de Formation) ;
  • L’ARE (Aide de Retour à l’Emploi) allouée par Pôle Emploi ;
  • Le CTP (Congé de Transition Professionnel) de votre employeur si vous êtes en contrat ;
  • Les formations en alternance.

Beaucoup de solutions existent pour vous aider à financer vos formations et vous soutenir dans votre projet de reconversion professionnelle.

Se jeter à l’eau

Lorsque toutes ces formalités sont finalisées, viens l’heure de vous lancer et d’entamer toutes les démarches de votre reconversion professionnelle, c’est-à-dire : 

  • Quitter votre emploi actuel si nécessaire,
  • Trouver votre formation et l’organisme,
  • Trouver votre financement et faire les démarches,
  • Réadapter votre CV.

Quel que soit votre âge, il n’est jamais trop tard pour changer de métier. Ayez conscience que votre vécu est une force et que vous disposez d’avantages que d’autres, plus jeunes, n’auront pas. 

Votre expérience est à valoriser et la maturité professionnelle est toujours la bienvenue, alors que rien ne vous retienne, foncez, le jeu en vaut la chandelle !

0 comments on “Reconversion professionnelle : il n’est jamais trop tard !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *