Un site avec un bonze, pi du caramel mou, plein !

VERS LE BAS DE LA PAGE
M
I
R
L
I
T
O
N

Casse
Je vais te raconter, man, comment ça s'est passé
Sont entrés dans la banque, ils étaient tous masqués
Sous leurs imperméables ils avaient tous caché
Revolvers pistolets, fusils à canons sciés
L'un d'eux s'est écrié, " Tout le monde se couche à terre "
Puis a braqué son arme en face de la caissière
Les autres pendant ce temps avaient pris position
Désarmant le vigile, assommant le planton
" Remue-toi, la caissière, remplie les sacs plastiques
Ne touche pas à l'alarme, et refile-moi le fric "
Puis d'un coup une cliente, qui était allongée
A piqué une crise et s'est mise à gueuler
Le plus proche d'entre eux, arrivée par derrière
Lui a mis un coup d'crosse, afin de la faire taire
Mais il a mis la dose, et elle s'est effondrée
Et d'une plaie à la tête, le sang a vite pissé
Son mari en colère, sur le mec s'est jeté
Mais d'un coup de fusil, son crane à éclaté
Il s'est arrêté net, et puis s'est affalé
" Un-zéro " dit le tueur, et il a ricané
" On remballe, c'est fini " à dit le chef du clan
ça f'sait pas 10 minutes qui étaient là dedans
Mais la caissière avait, dès qu'ils étaient entrés
Mis l'alarme silencieuse, pour les keufs alerter
Et les keufs attendaient le dos contre le mur
Attendant la sortie des voyous jouant aux durs
Ils jaillirent de la banque et stoppèrent aussitôt
En voyant tous ces flics autour de leurs motos
Refluèrent vers la banque, en tirant dans le tas
Mais la porte de la banque, coincée ne s'ouvrit pas
Ça c'est mis à tirer dans toutes les directions
Explosant les vitrines, les vitres des maisons
" Deux-un " a dit le tueur, en flinguant un poulet
Et voyant son copain crever à ses cotés
Et puis l'un après l'autre ils se sont écroulés
A trois contre cinquante, ils pouvaient pas lutter
Finissant leur journée dans une mare de sang
Cinq morts aujourd'hui, tout ça pour quelques francs.


Le bon bonze

PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
Gavroche a écrit:
Ca vous fait pas penser à une ancienne chanson de Renaud ?
"Il y a beaucoup de monde,
dans la rue Pierre Caron,
le braquage a foiré,
mon sang coule au ruisseau..."
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Tiens ? Je me rappelais pas avoir écrit ça
_______________________________________________
Gavroche a écrit:
Comme quoi, c'est bien qu'il y ait des nouveaux (elles) qui viennent voir ce qui se passe par chez toi
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Oui, des nouvelles surtout
_______________________________________________
Gavroche a écrit:
Et bien... fraiches les nouvelles, c'est ça
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
De préférence, oui



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE


Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Épinal, on est mal
- Ah dis peu...
- La mort du petit cheval
- Champêtre
- Vert botten
- Pôle Nord
- Contine
- Poème d'amour
- Innocence
- Gnafron 1°
- Le gourou
- La fête de la musique
- Bluette de zanzibar
- Confesse
- Bon vent !
- Le sale air de la peur
- Mi-ami vice
- Juliette
- Le pigeon
- Bourreau des coeurs, bourin des culs
- Cyrano
- Mammaire
- Zeste de Citron
- Dans son lit
- Obnubilé
- Cantique des canthus
- Prunelle
- entropie
- Lucy...dité
- La poésie c'est chiant
- La création d’Eve
- Obsession
- Jupette
- Ostensible !
- Sylvestre
- Bignole
- Épluchures
- L'érudit bonobo
- Vladimir
- Seul
- La farce du dindon
- Le bigorneaudier
- La pêche aux moules
- Thon triste
- Glass blues
- Boufioles
- Epique
- Râteau
- Pluie
- Pub banque

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 3180 fois.