Dans l'espace, personne ne vous entendra rigoler...

VERS LE BAS DE LA PAGE
H
U
M
E
U
R

Les voisins d'en face.
humeur du 28 septembre 2003

n face de mon appart, coté cuisine, se tient un immeuble. Un truc moche des années 70, tout en béton et sans aucune âme, comme savent le faire les archi( nuls et ) tectes de ces années là. Huit étages, deux apparts par étage donnant en plein sur ma cuisine et dont j’aperçois les étages supérieurs.

Cet immeuble est situé à une cinquantaine de mètres du miens, séparé par une maternelle, d’ou monte, épisodiquement les cris des nains qui la hantent. La partie droite est occupé par un jardin planté de robinier (Oh j’ai cru voir un robinier !) d’ou tombe, à certaines époques une pluie de pétales recouvrant l’asphalte du passage d’un tapis jaune que quelques courants d’air transforme en tourbillons erratiques qui font fuir les chats alentours.

Bien que n’étant pas particulièrement voyeur, a force de voir les habitants de la maison d’en face vivre, j’ai fini par découvrir leurs petites manies et leur donner des surnoms.

Tout en haut, à gauche, vivote une vieille. Un vampire peut-être. Ses volets sont constamment clos, comme si la lumière du jour pouvait la réduire en cendre ou pire, jaunir ses rideaux. Elle fait juste une apparition le matin de bonne heure et le soir tard pour aérer son caveau qui semble aussi sombre qu’elle est pâle.

A coté, c’est fermé depuis de nombreuses années. Peut-être que le dernier étage les a trop exposé aux rayons cosmiques et qu’ils sont tous mort la dedans, desséché et racornis dans leur canapé, devant leur télé qui retransmet toujours le tour de France pour leurs yeux morts.

Au dessous, vit Tarzan, surnommé ainsi car il passe sa vie parmi les plantes vertes de son balcon, en slip, enfin surtout l’été. Il s’entasse avec sa femme (sheeta ?) et ses 2 nains dans un deux pièces. Rejetons dont il s’occupe consciencieusement et qui passent le plus clair de leur temps en contemplation devant la télé à regarder des dessins animés niais et japonais, ce qui est souvent compatible.

A coté, c’est la danseuse orientale. Ah la danseuse orientale ! Sans doute est-elle inscrite dans quelques académies qui enseignent cet art. Elle s’entraîne assez régulièrement devant son mari qui penche la tête d’un coté ou de l’autre pour tenter d’apercevoir son match de foot à la télé et reste totalement insensible à ses déhanchements suggestifs. Préférer 22 mecs en short qui jouent à la baballe à une femme qui vous fait la dans de ventre. Y a des coups de pied au cul qui se perdent.

A l’étage du dessous, c’est le phare de l’immeuble. Immanquablement, ma vue converge vers ces deux fenêtres ou fugacement apparaît la blonde du sixième, le matin le plus souvent, dans ses déshabillés de satin, bleu, blanc, rose qui mettent en valeur sa plastique parfaite. La distance ne m’a jamais permis de voir son visage et je ne crois pas l’avoir jamais croisé dans la rue (je l’aurais reconnu !). Visiblement sure d’elle, je la soupçonne de faire son ménage dans ces tenues par pure provoc. C’est assez réussi.

A coté c’est Monsieur Shalom, que l’on voit le soir, dans son salon éclairé à giorno par des halogènes trop fort, dîner, la kippa sur la tête, toujours le cul assis sur une chaise, pendant que madame s’active en cuisine pour le nourrir lui et sa marmaille. D’aussi loin qu’il m’en souvienne, je ne l’ai jamais vu lever son cul de sa chaise pour aider sa femme. Un dinosaure d’un autre age.

Monsieur Dugenou vit en dessous. Un cas monsieur Dugenou. J’ai rarement vu quelqu’un avoir l’air de se faire chier autant que lui dans la vie. Sa femme était gravide cet été et je pensais que c’était ce qui lui donnait ce spleen. Mais madame Dugenou ayant largué son gluant, il continue de faire la gueule comme si tous les malheurs du monde s’était abattus sur lui. Jamais un geste tendre envers sa femme, jamais un sourire. Ça a pas l’air gai là dedans.

Le reste de l’immeuble se perd derrière le rideau de verdure des robiniers.
Il n’y a qu’une question que je me pose vraiment. Comment eux-mêmes me surnomment-t-ils ?


Le bon bonze

PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
bonbonze à écrit:
Oh ! un nouveau texte...
_______________________________________________
Marcel à écrit:
La femme de Tarzan c'est jane (je le sais, c'est ma femme), Cheeta c'est sa maitresse (elevé parmi les singes et zoophile)...
Ps: je suis pas marrant m'en j'ai attrapé la crève et j"ai que des emmerdes en ce moment...
Atchao bonsoir
_______________________________________________
Marcel à écrit:
M'en fous, je m'en fous, quoi
je suis balade...
_______________________________________________
bonbonze à écrit:
Lors de mes études sur l'impact psychologiques des marées noires sur les gastéropodes et autres animaux primaires, mais néanmois côtiers, un crustacé m'a confié: "Je suis balane, complètement balane...."
_______________________________________________
Bichon à écrit:
Si la vieille se cache, c'est parce qu'elle était très belle étant jeune, maintenant, elle a honte de sa pauvre apparence ravagée.
Et pis elle en a marre que tu la mates !
_______________________________________________
bonbonze à écrit:
elle ne se cache plus, elle est morte...
_______________________________________________
baltringman a écrit:
J AI TOUJOURS PREFERE AU VOISINS LES VOISINES
_______________________________________________
bonbonze a écrit:
Copieur, c'est copyright Renan Luce, 'excellent artiste par ailleurs)
Pi faut pas crier comme ça, je suis pas sourd



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE





Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Cathare de mes deux.
- Question pour un crouton
- Les cultureux
- Le chant du cosmos
- Harry Tuttle ??
- Appauvrissement
- Argumentaire dirigé
- Humeur ?
- Critiques ?
- L'amour est dans le blé.
- L'incroyable secret
- Le changement c'est "Dans ton cul".
- Concert (moi pas si fort)
- Les publicitaires sont des cons
- Les morts-vivants
- Panseurs mondains
- Radars
- Ça se complique
- Wild world
- Neige artificielle (Mon mari !)
- Révolution mon cul !
- Miossec, un concert de merde.
- Aqme.
- Halal ?
- Érections régionales
- Le cirque
- Racolage téléphonique
- 2012 ! On ferme.
- Le syndrome de la blouse blanche.
- Halleluya !
- A ma sauce
- Élections, piège à cons.
- Politiquement correct de mes couilles.
- Copains d'avant, disparition mystérieuse
- Genèse interactive
- Désillusion
- Transport hors du commun
- La machine à baffes
- Jeu d'argumentation
- Les architectes sont des cons
- La justice de mon pays
- Le poulet aux probiotiques
- Hacking
- Crétinisme et Internet
- Saute au paf !
- A la claire fontaine...
- Libération !
- Welcome
- PPDA: Casse toi pauvre con !
- La malédiction des six gales

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 6670 fois.