Non! non c'est bien plus beau lorsque c'est inutile.(E.Rostand - Cyrano de Bergerac).

VERS LE BAS DE LA PAGE
H
U
M
E
U
R

Jungle Queen
humeur du 30 mars 2004



es affinités électives ne me poussant pas aux soirées électorales, j'ai zappé dimanche soir, vers la télévision de monsieur Free.

Monsieur Free met à ma disposition, via ma connexion Internet, une batterie de chaînes de télévision aussi inintéressantes que difficilement visibles. En effet, la compression vidéo un peu limite transforme rapidement n'importe quel film en diaporama, ce qui est excessivement exaspérant, mais cependant moins que la gueule de François Coppé, venant de se ramasser une gamelle électorale sur le coin de la tronche et sur TF1.

J’atterris donc sur RTL9 ou passait un nanar des années 80, « Sheena, la reine de la jungle ». Un scénario étriqué (qui prendra tout son sens par la suite, voir le dico) tenant sur un ticket de métro, se résumant à une pâle copie de Tarzan l'homme singe, mais sans les couilles.

Pendant 90 minutes, on voit donc Tanya Roberts en tenue légère, voire très légère et parfois sans tenue du tout, arpenter la jungle, la brousse ou la savane (Non, pas celle de Papy Brossard !).

Roberts porte bien son nom, elle est très bien équipée de ce coté là. De l’autre coté aussi par ailleurs. Le réalisateur multiplie donc les plans en plongée quand elle grimpe aux arbres pour nous laisser admirer ses nichons, puis les contre plongées lorsqu’elle descend des mêmes arbres, histoire de nous monter son cul.

En dehors de la plastique irréprochable de la dame, il n’y a pas grand chose à voir. Juste quelques animaux sauvages, décors africain et autochtones à sagaie pour justifier le titre de l’histoire.

Un hymne à la fesse ferme, une ode à l'arrogance d'excroissances mammaires.

Bref vous l'avez compris, à la voir ainsi baguenauder parmi les herbes de la savane (Non Papy Brossard, range ton Viagra !), pour peu que vous soyez un mâle d'une part et hétéro d'autre part, une certaine envie de vouloir la rouler dans l'herbe peut légitimement vous prendre.

Mais il y a un hic.

Hic !

Tanya Nibards avait trente ans en 1984, elle en a logiquement cinquante aujourd’hui.

Son appétissante poitrine, doit s'être un peu affaissée, sa cuisse galbée est probablement un peu plus flasque. Le temps à fait son œuvre. La "reine de jungle" s'était probablement métamorphosée en "fripée de la brousse". C'est beaucoup moins vendeur.

Pour vous dire la vérité, ça m'aurait arrangé qu'elle soit devenue une grosse vache informe. J'aurais pu broder sur les ravages du temps, sur l'importance qu'on donne au paraître, sur la futilité de l'apparence physique qui n'est qu'éphémère et toute cette sorte de chose.

J'ai donc fait, consciencieusement, quelques recherches sur Internet.

Résumé de la carrière de la dame:
Découverte dans la série Télé "Charlie Angels" (drôles de dames, chez nous), elle a donc tourné le navet dont je vous cause. Cela lui permis de décrocher un rôle de James Bond Girl, un peu trop tard, Sean Conery étant à la retraite, elle dut donc se contenter d'un clone édulcoré : Roger Moore. Elle a tourné ensuite dans quelques pornos soft, puis tomba dans l'oubli (Boum !). Elle en ressort ces temps ci et a tourné dernièrement dans une daubasse de série américaine (That 70's show), un second rôle, celui de la mère de cocaïne… Non c'est pas cette drogue là ! C'est la mère de l'héroïne.

Et pour tout vous avouer, sur les photos illustrant ce feuilleton, elle est encore pas mal du tout la Tanya Roberts.

Tiens je me taperais bien une vieille, moi !




Le bon bonze



PRECEDENT - SUIVANT



_______________________________________________
Marcel à écrit:
Les ravages du temps ne sont plus ce qu'ils étaient mon bon monsieur ;-)
Comme quoi finalement je vais arreter de chambrer les demoiselles de ma connaissance qui utilisent de la graisse de baleine en cosmétique pour leur peau de pèche, comme ça quand je serais vieux et les couilles en drapeau (sans vent je précise) j'aurais de quoi me raccrocher... A moins qu'elle ne soit parti avec un jeune bonze... Arf

Ps: Je demande à voir les effets spéciaux pour la photo (cicatrice pour la chirurgie ou soutif à soutien et armature renforcé pour évité que ça tombe aux genoux )

PPS : et un conseil que m'avait donné un gars et que ça copine avait confirmé, messieurs il tient aussi à vous qu'elle ne tombe pas (la poitrine), quand vous titiller les tétons et que vous malaxez les mamelles, faites le vers le haut, comme ça ça tombera (ce conseil est donné tel quel, il ne vous est accorder aucune garantie si la poitrine tombe quand même :-D).

PPS: rien a voir avec le PS (je vois du PS partout moi maintenant, la gueule à Hollande est quand même moins agréable que celle de Roberts, ça me fait penser à Wonder Woman)
C'est plus un commentaire ni une digression, c'est un texte dans le texte... Et à la volée en plus..
_______________________________________________
dictionaric à écrit:
La beauté et l'amour ne connaissent pas cette dimension qu'on appelle le temps, cher Maître Bonbonze ! Je me souviens de mes quinze ans et de cette sacrée Raquel Welsh. Qu'est-ce que j'ai pu frotter ma lampe à huîle avec elle ! Aujourd'hui elle et moi sommes de vieilles peaux et des vieux pots, des vieux potes tassés certes, mais il reste la nostalgie et l'imagination... Si j'avais été plus jeune, plus riche et plus beau j'aurais pu me tapel Raquel et pourquoi pas Tanya et les autres...tout un harem d'anciennes reines de beauté. Et si le paradis consistait en un lieu où l'on peut réaliser ses rêves avortés ? Vivement qu'on (c)rêve ! Vivent les ravages du temps !
_______________________________________________
bonbonze à écrit:
Le vieux sage à dit:
C'est dans les vieux pots qu'on fait la bonne soupe.
Le jeune sage lui a répondu:
La bonne soupe est faite pour les vieux croutons.
Le bonze à dit:
J'aime pas la soupe, je préfère le cuissot de gazelle !
_______________________________________________
cornofulgur a écrit:
Kouizat sadirak, délivre-nous des arkonens
_______________________________________________
mimisse a écrit:
hé .... on se calme là avec les quinqua okay ... on peut encore avoir le droit de vivre sans cuissot de gibier ( trop raide a mon avis si l'est pas un peu faisandé ) n'est il pas ? hahahaha
_______________________________________________
deuxfoisneuf a écrit:
Les quincas au Kario-Kylon pour tenir la rampe.
_______________________________________________
Aneko_Ketsuki a écrit:
Mais il y a encore plein de quiquas qui sont encore po s ! Regardez, euh...Bon j'me tais.
_______________________________________________
cornofulgur a écrit:
A votre avis, est-il possible de trouver une femme de 23 ans pas divorcée ?
(nan je déconne présentez-moi vos grand-mêres)
_______________________________________________
Cpassicon a écrit:
Ouais , ça confirme bien que l'amour ( le trouducutal , pas celui du palpitant ) est aveugle !



AJOUTER UN COMMENTAIRE
Votre message sera modéré avant sa mise en ligne

PSEUDO



Recopier les chiffres figurants ci dessus:

Smileys
VERS LE HAUT DE LA PAGE





Tri sélectif
Tri alphabétique
Tri par notoriété
- Afficher tout

- Cathare de mes deux.
- Question pour un crouton
- Les cultureux
- Le chant du cosmos
- Harry Tuttle ??
- Appauvrissement
- Argumentaire dirigé
- Humeur ?
- Critiques ?
- L'amour est dans le blé.
- L'incroyable secret
- Le changement c'est "Dans ton cul".
- Concert (moi pas si fort)
- Les publicitaires sont des cons
- Les morts-vivants
- Panseurs mondains
- Radars
- Ça se complique
- Wild world
- Neige artificielle (Mon mari !)
- Révolution mon cul !
- Miossec, un concert de merde.
- Aqme.
- Halal ?
- Érections régionales
- Le cirque
- Racolage téléphonique
- 2012 ! On ferme.
- Le syndrome de la blouse blanche.
- Halleluya !
- A ma sauce
- Élections, piège à cons.
- Politiquement correct de mes couilles.
- Copains d'avant, disparition mystérieuse
- Genèse interactive
- Désillusion
- Transport hors du commun
- La machine à baffes
- Jeu d'argumentation
- Les architectes sont des cons
- La justice de mon pays
- Le poulet aux probiotiques
- Hacking
- Crétinisme et Internet
- Saute au paf !
- A la claire fontaine...
- Libération !
- Welcome
- PPDA: Casse toi pauvre con !
- La malédiction des six gales

VERS LE HAUT DE LA PAGE


article lu 7031 fois.