/Quels sont les grands acquis du mouvement des gilets jaunes?
gilet jaune

Quels sont les grands acquis du mouvement des gilets jaunes?

La Kaz du peup réyoné a été le théâtre d’un rassemblement impressionnant depuis quelques jours. C’est un rassemblement qui a permis à des personnes qui ne se connaissaient ni d’Adam ni d’Eve de se rencontrer et d’échanger autour d’un sujet qui les passionne et les révolte. Cette initiative qui dit tout haut ce que les gens pensent tout bas et pour qui plus ne va est baptisée les gilets jaunes en référence à leur accoutrement. Cette rencontre des classes sociales réclament plus de responsabilisation de chacun mais aussi une prise de conscience des travailleurs afin que le respect de leur droit soit une réalité. Mais quels sont donc les grands acquis du mouvement des gilets jaunes ?

Les gilets jaunes ont acquis la liberté d’exister

Le mouvement des gilets jaunes a été sans précédent en France. En effet, il a mis à prises plusieurs travailleurs de la République française que les artistes, les intellectuels, les politiques, les syndicalistes et même de hautes personnalités de la société civile. C’est donc un véritable mouvement populaire qui est né suite à de simples revendications. Aussi, le mouvement a pris une toute autre ampleur marquée par des confusions et même des violences mises en scènes. Encore inconnu il y a quelques mois, les gilets jaunes se présentent aujourd’hui comme des porteurs d’une question qui fragilise la politique française. Il est bien évidemment question d’égalité ou soit de fraternité. Le mouvement des gilets jaunes a été à la base de plusieurs dégâts et violences insupportables. Cependant, il n’est plus nul doute que ce mouvement a acquis désormais la liberté d’exister, de se rassembler mais aussi de se reconnaitre en tant que défendeur de l’égalité. 

Le plus grand acquis des Gilets jaunes: la reconstitution du lien social

La France a vibré au rythme du mouvement des gilets jaunes avec des manifestants pacifiques mais très en colère. Ces manifestants habillés en gilets jaunes pour cracher leur ras-le-bol, se sont réunis sous les gaz et les flash ball, entre l’Arc de triomphe et le bas des Champs-Elysées. Et ceci, pas très loin du Palais du président de la France afin que ce dernier prenne le plus rapidement en considération leurs doléances. Ce mouvement pacifique a vu la venue de la police française et de la police privée d’agences afin d’intervenir rapidement en cas de débordement. Cependant, les manifestants ont gardé le calme et le sang-froid tout en haussant le ton pour mieux faire entendre leurs revendications. A l’opposé de ce mouvement, d’autres se sont aussi levés afin d’aller dans le même que les gilets jaunes. Pour ce faire, les manifestants ont pour ordre d’éviter les revendications pouvant provoquer des divergences au sein des mouvements. Le mouvement des gilets jaunes est à la base d’une reconstitution du lien social. Cependant, il est à signaler que les immigrés ont peur de manifester afin d’éviter des perquisitions à leur domicile. Mais les lycéens regroupés en de petits groupes de copains offrent à ce mouvement une touche particulière et diversifiée. Il faut noter aussi que les médias ont contribué à semer de la panique au sein des manifestants en parlant de casses, de violences et en mettant en garde d’autres manifestants contre des débordements. L’objectif était de diminuer le nombre de manifestants. Hélas, cela n’a rien changé puisque la reconstitution du lien social est totale autour des revendications des gilets jaunes.