Saturday, 13 August, 2022

Défection d’un soldat de Corée du Nord samedi dernier


Frontière des deux Corées

Un soldat nord-coréen a osé et a réussi samedi dernier à franchir la ligne de démarcation séparant son pays du Sud pour s’échapper clandestinement. Cette partie de la frontière de la Corée du Nord est hautement sécurisée, mais cela ne l’a pas empêché de parvenir à s’enfuir. Selon la déclaration de l’armée sud-coréenne «  Le soldat est sain et sauf sous notre garde ». En effet, cette défection est sans violence puisqu’aucun coup de feu n’a été tiré, contrairement à la dernière défection qui avait eu lieu en novembre 2017. La scène est semblable étant donné qu’à l’époque, un soldat nord-coréen avait passé sur la frontière pour rejoindre le pays voisin, mais c’était sous une pluie de balles. Cette défection de l’année dernière se déroulait à Panmunjom, dans la zone démilitarisée (DMZ) séparant la péninsule.

30.000 Nord-Coréens en fuite

Les défections ne sont pas très fréquentes en Corée du Nord. Certes, on compte plus de 30.000 Nord-coréens qui ont déjà quitté leur pays, mais ce sont seulement les soldats qui osent traverser directement la zone démilitarisée. Les simples citoyens choisissent de passer par la Chine, puis ils transitent par un pays tiers. Selon les statistiques, presque 600 nord-coréens ont réussi à s’introduire clandestinement en Corée du Sud, de janvier à juin 2018. La plupart d’entre eux sont des femmes puisqu’il est plus difficile pour les hommes de quitter leur lieu de travail, leur absence étant rapidement remarquée par les autorités de contrôle.

Il faut souligner que cette nouvelle défection intervient dans un contexte où la Corée du Nord et la Corée du Sud sont engagés dans un processus délicat de rapprochement. Les deux États ont monté des signes de rapprochement, tels que l’enlèvement des mines, la démilitarisation de la frontière, ou encore la destruction d’un certain nombre de postes de garde.

Fuir la vie déplorable en Corée du Nord

Voilà l’un des motifs probables de ces défections. En effet, le médecin qui a opéré le fugitif de l’année dernière a dit : « la raison qui l’a poussé à faire défection, à risquer la mort et à braver une fusillade, est qu’ils se font beaucoup d’espoirs sur la Corée du Sud ». D’après l’analyse, le soldat était infesté par des parasites intestinaux, signe d’un manque d’hygiène. Malgré cela, l’autorité nord-coréenne a pris certaines mesures pour renforcer la surveillance de ses frontières séparant l’État non seulement avec la Corée du Sud, mais également avec la Chine. Selon l’institut coréen pour l’unification nationale le Nord a installé face à ces fuites des clôtures électrifiées le long du fleuve Tumen marquant la démarcation avec la Chine.

0 comments on “Défection d’un soldat de Corée du Nord samedi dernier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.